John AYITE DOSSAVI

John AYITE DOSSAVI est un acteur culturel originaire du Togo. Il met en place depuis plusieurs années un réseau mettant en avant la culture Africaine. Cet humaniste place l’Afrique, berceau de l’humanité au coeur d’une mécanique de développement économique.

 Le 19 novembre 2007, il fonde donc le réseau Africain des promoteurs et entrepreneurs culturels (RAPEC) à travers lequel, il présente la culture Africaine comme un facteur économique qui renoue les liens entre les états Africain.

Il est également l’auteur de nombreux forums de réflexion, en 2008 à l’UNESCO, en 2009 à Cotonou puis à Marrakech et en 2011 à Lomé sur la Culture, levier de développement en Afrique.

Mr DOSSAVI est également journaliste reporter à Afro news et Hexagone de 1997 à 2013, il est représentant à la télévision Togolaise entre 2006 et 2012, enfin il officie à Radio Fréquence Paris Plurielle depuis 1993.

Le 24 janvier 2018, il lance la première édition de la journée mondiale de la culture Africaine qui fait écho au Mali, au Togo, au Bénin, au Burkina Faso, en France, en Tunisie, en Martinique….

Homme altruiste par nature, il est en lien avec de nombreuses institutions gouvernementales qui lui donnent confiance pour parler lors de différents sommets sur la culture Africaine.

Créé en novembre 2007 à Ouagadougou au Burkina Faso, le RAPEC, (Réseau Africain des Promoteurs et Entrepreneurs Culturels) constitué de femmes et d’hommes d’Afrique et de sa diaspora issus de milieux divers (promoteurs et entrepreneurs culturels, journalistes, animateurs de radios, présentateurs de télévision, passionnés des arts et de la culture, musiciens, sculpteurs, éditeurs, peintres, poètes, Européens amis d’Afrique…), est une ONG de développement dont la mission est de fédérer les forces, les énergies et les compétences pour faire des arts et de la culture, un véritable levier pour le développement durable du continent.
Le RAPEC considère que la culture est un vecteur de cohésion sociale, de paix, de partage et de rapprochement entre les peuples quelque soit leur origine ou situation géographique.
L’objectif du RAPEC est de contribuer de manière concrète à réduire la pauvreté, l’exclusion et le sous-développement dans lesquels sont ancrés les acteurs et entrepreneurs culturels africains. C’est pourquoi le RAPEC, au terme son expertise sur cette épineuse question, propose aux États africains des solutions pour les aider à mettre en place des politiques cohérentes pour tirer profit de l’immense potentiel que recèlent les pays africains en matière d’Arts et Cultures, d’accompagner les acteurs politiques et institutions (gouvernements, Union Africaine, Commissions Economiques Régionales, Agences de Coopération Culturelle), ainsi que les organisations non gouvernementales dans la prise de décisions concertées pour dégager des perspectives opérationnelles pérennes.

Pour lire la suite: rapport_congres_panafricain_fr 20