Jean-Marie CAMBACERES

Officier de la Légion d’Honneur, ancien élève de l’ENA, Licencié en chinois, Diplômé de Sciences Politiques, Ingénieur Agricole, ancien député socialiste de la seconde circonscription du Gard de 1988 à 1993, membre de la commission des finances et rapporteur spécial du budget des affaires étrangère, ancien maire de Sommières de 1983 à 1992, ancien Conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 1986 à 1993. Jean-Marie Cambacérès est aussi un grand connaisseur de l’Asie. Il est le Président fondateur de France-Asie créée en 1993, association dont l’objectif est de faire connaitre les pays d’Asie aux entreprises française.

 

En France, Jean-Marie Cambacérès a occupé de nombreux postes dans la haute fonction publique ainsi que dans les Cabinets Ministériels (Ministère de l’Intérieur, Ministère du Plan et Ministère de l’Education Nationale) et est actuellement Conseiller du Commerce Extérieur de la France. 

 

Monsieur Cambacérès est actuellement membre du CESE (depuis 2015) et président de la Section des affaires européennes et internationales.

·         « Sihanouk, le roi insubmersible », Cherche-Midi, 2013

·         « Dans les coulisses des voyages présidentiels », Cherche-Midi, 2015

Le Conseil Economique, Social et Environnemental ou CESE est la troisième assemblée de la République (avec l’Assemblée Nationale et le Sénat). Le CESE est une assemblée consultative auprès du Gouvernement et du Parlement sur les questions relatives à l’élaboration des lois et aux orientations des politiques publiques.

Les membres du CESE viennent de la société civile et sont issues de tous types d’organisations : syndicat, chef d’entreprise, agriculteur, artisan, membre d’ONG environnementale et humanitaires, associations de jeunesses… Il s’agit en somme d’une France miniature réuni au sein d’une seule assemblée.

Le CESE organise les débats et les échange entre les membres dans des formations de travail. Le dialogue entre membres de catégories socioprofessionnelles sert de miroir aux volontés des citoyens sur des sujets précis. Cela permet au CESE d’informer les organes législatifs du degré de maturité des Français vis-à-vis d’une réforme.

Parmi les lois dont le CESE a été à l’origine il y a la création du RMI en 1988, la garantie locative universelle ainsi que certaines mesures de la loi de transition locative.

Le CESE dispose de quatre moyens de se saisir d’un sujet : par demande du Gouvernement ou du Parlement, par autosaisie ou par la réception d’une pétition de 500 000 signataires sur une question économique, sociale ou environnementale.

 

http://www.lecese.fr/